Produit danois soigneusement testé et bien documenté 🇩🇰

Masques Type 2R

Homologation: marquage CE
Nombre de couches: 3 couches
Type: Bandage médical 2R
Quantité: 50 pcs. pr. paquet
Effet filtrant: ≥ 98%

Masques – protégez-vous et protégez les autres

Le Coronavirus et la COVID-19 se propagent à une vitesse inquiétante. Tant ici qu’à l’étranger. La pandémie a repris de la vigueur, mais heureusement, nous avons les moyens et les méthodes nécessaires pour prendre soin le mieux possible de nous-mêmes et des autres.

Avec le masque jetable Safe2breathe – parfois également appelé masque facial ou masque médical / chirurgical – vous disposez d’une protection efficace contre les bactéries et les virus. Et en même temps, vous contribuez à limiter la propagation des infections.

Les masques de Safe2breathe possèdent le marquage CE. Ils sont testés et autorisés par les autorités sanitaires danoises, vous garantissant un produit de haute qualité. Un dispositif de protection auquel vous et votre entourage pouvez faire confiance.

 

C’est la raison pour laquelle nous utilisons des masques.

L’objectif, lorsque l’on porte un masque, est avant tout d’éviter de contaminer les autres. Le nouveau coronavirus, ainsi que la maladie COVID-19 sont insidieux car une proportion importante des personnes infectées sont porteuses du virus et de la maladie sans présenter de symptômes graves. Nous pouvons être infectés par le virus et avoir la maladie sans le savoir. 

Le port du masque est, en d’autres termes, une mesure de précaution sensée et une contribution importante pour contenir le virus et prévenir la propagation de l’infection à d’autres personnes – notamment aux personnes particulièrement vulnérables dans la société, telles que les personnes âgées et les malades chroniques.

De plus, l’expérience de la pandémie actuelle de la Covid-19 suggère que les masques protègent les personnes les portant également contre les infections externes. Un utilisateur de notre masque de type IIR est protégé par un effet de filtration de ≥ 98%.

Une utilisation correcte des masques est un bon complément pour éviter la propagation de l’infection. Afin de réduire la propagation du nouveau coronavirus et de la COVID-19, les politiciens danois ont, sur la recommandation des autorités sanitaires, adopter des exigences pour l’utilisation de masques dans un grand nombre d’endroits de l’espace public. Elles s’appliquent, entre autres, dans les transports publics, dans les hôpitaux, dans le commerce de détail, dans les maisons de retraite, dans les établissements scolaires, etc. 

Les recommandations et exigences des autorités sanitaires danoises concernant l’utilisation des masques suivent les directives d’un certain nombre d’organisations internationales, notamment l’Organisation Mondiale de la Santé, l’OMS, ainsi que le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, l’ECDC. 

Vous pouvez en savoir plus sur les exigences actuelles quant à l’utilisation des maques sur le site internet du Haut Conseil de la Santé Publique danoise.

N’oubliez pas les 6 recommandations

Les masques empêchent les bactéries et les virus de pénétrer dans les voies respiratoires et de nous infecter. Mais pour arrêter la propagation du nouveau coronavirus et de la COVID-19, le port seul du masque ne peut pas être efficace. Lorsqu’on utilise un masque, il est donc important en même temps de se conformer aux autres recommandations générales sur la prévention de la propagation des infections :

  • Isolez-vous si vous présentez des symptômes, si vous avez été testé positif ou si vous êtes en contact étroit avec une personne infectée
  • Lavez-vous souvent les mains ou utilisez un désinfectant pour les mains 
  • Toussez ou éternuez dans votre coude
  • Évitez les poignées de main, les baisers et les embrassades
  • Faites souvent le ménage – à la maison et au travail
  • Gardez vos distances avec les autres

Masque de haute qualité possédant le marquage CE 

Les masques de Safe2breathe sont répertoriés comme dispositifs médicaux. Cela signifie que nos masques répondent à un certain nombre d’exigences techniques des autorités sanitaires. Nos masques sont continuellement testés et contrôlés pour garantir que ces derniers sont conformes aux lois des dispositifs médicaux, y compris concernant la sécurité et les performances du masque en termes de filtrage des bactéries et des virus présents dans l’air.

Nos masques sont fabriqués en usine et possèdent le marquage CE (EN14683: 2019 + AC: 2019). Le marquage et l’homologation sont votre garantie pour un masque de la plus haute qualité.

Les masques jetables médicaux / chirurgicaux sont essentiellement divisés en trois types : I, II et IIR. La dénomination des types fait référence, entre autres, à l’efficacité avec laquelle le masque est capable de filtrer les bactéries et les virus.

Notre masque est un masque médical dit de type IIR. Il s’agit du type de masque que les autorités sanitaires danoises recommandent au personnel soignant travaillant dans les secteurs sanitaire, social et de la vieillesse.

Le masque possède un filtre à trois couches. Des résultats de tests indépendants montrent que le masque filtre plus de 98% de toutes les bactéries présente dans l’air, sauf celle que le porteur du masque inspire et expire.


Au Danemark, Lægemiddelstyrelsen (correspondant au Ministère de la Santé et de la solidarité), en tant qu’autorité, est responsable des dispositifs médicaux. Ceci s’applique également aux masques de type IIR, qui sont le type produit par Safe2breathe. Sur le site internet du Ministère de la santé et de la solidarité danois, vous pouvez en savoir plus sur les différents types de masques, y compris sur le marquage CE et sur les exigences techniques.

Test de capacité de filtrage

Les masques jetables, tels que ceux produits par Safe2breathe, qu’on appelle dans le jargon “masques chirurgicaux”, sont couramment utilisés dans le secteur de la santé lors, par exemple, d’opérations dans les hôpitaux.

Les masques médicaux et chirurgicaux sont produits selon des normes industrielles établies strictes, garantissant que les masques ont l’effet et la fonctionnalité souhaités.

Les masques chirurgicaux – ou masques médicaux jetables – sont divisés en trois types: I, II et IIR. Grâce aux normes industrielles, le degré de filtration et la respirabilité sont assurément documentés. 

Les masques de type I ont un taux de filtration d’au moins 95 %. Les masques de type II ont une capacité de filtration d’au moins 98%. 

Les masques de Safe2breathe sont certifiés de type IIR. Ils sont dotés de la capacité de filtration la plus élevée et sont également conçus et fabriqués pour résister aux projections de liquides, qui dans d’autres types de masques, peuvent entraîner une altération de la respirabilité. Nos masques répondent donc également aux exigences les plus strictes quant à la facilité de respirer lorsque vous portez le masque.

Chaque paquet contient 10 masques

Les masques de type IIR de Safe2breathe sont vendus dans un emballage d’origine fermé, contenant 10 masques chacun. L’emballage possède le marquage CE et des informations concernant l’utilisation correcte du masque. Ainsi, nous répondons aux exigences requises par le Lægemiddelstyrelse (correspondant au Ministère de la Santé et de la solidarité), concernant également l’emballage, l’étiquetage et les manuels d’utilisation dans le cadre de l’équipement médical.

Les masques de type IIR de Safe2breathe peuvent être utilisés dans toutes les situations où les autorités exigent le port du masque. Que ce soit :

  • Pour les trajets en transports en commun, par exemple en avion, train, bus, ferry et taxi
  • Pour les achats dans les supermarchés, les centres commerciaux et la vente au détail
  • Dans les restaurants, bars et cafés
  • Dans les écoles, les institutions et les établissements scolaires
  • Chez le médecin et à l’hôpital
  • Dans les EHPAD et les résidences pour personnes âgées
  • Lors de la visite de musées et autres institutions culturelles
  • Lorsque vous voyagez à l’étranger. Dans plusieurs pays, les exigences quant au port du masque peuvent être plus strictes que celles mises en place au Danemark. 

Dans la situation actuelle, nous vous recommandons de toujours avoir un masque et un désinfectant pour les mains avec vous, afin que d’une part vous puissiez vous déplacer aussi librement que possible aux vues de la situation actuelle, et que d’autre part, vous puissiez vous protéger vous-même et protéger les autres contre les infections et les maladies.

Utilisation correcte des masques jetables

  • Les masques jetables de Safe2breathe sont fabriqués, testés et approuvés pour une utilisation unique.

    En utilisant plusieurs fois le même masque jetable, vous ne pouvez plus être sûr que ce dernier fonctionne efficacement et qu’il réponde aux exigences pour lesquelles le masque a été fabriqué, testé et approuvé.

    Si le masque n’a été utilisé qu’une seule fois et pendant une courte période – lors de vos achats dans un supermarché, un court trajet en bus ou autre action similaire – il peut être réutilisé. Cependant, il est important de ranger le masque de manière raisonnable lorsqu’il n’est pas utilisé. Une bonne manière de conserver son masque peut, par exemple, être de le placer dans un sac en plastique propre.

    Pour mieux vous protéger et protéger les autres contre les bactéries et le nouveau coronavirus, il est important de ne pas réutiliser plusieurs fois les masques jetables. En règle générale, si vous manipulez et portez correctement un masque jetable, vous pouvez l’utiliser pendant une période équivalente à quatre heures. Ensuite, vous devez changer de masque pour protéger les autres et vous-même correctement contre les bactéries, les particules et les virus.

    Les masques jetables doivent être jetés après utilisation et ne peuvent pas être lavés, car l’eau et le savon peuvent altérer le degré de filtration et la respirabilité.

    Pour une utilisation optimale du masque, il est également important de le porter tel que prescrit par les autorités sanitaires.

    Voici comment procéder :

    • Nettoyez-vous les mains avec du savon et de l’eau ou un désinfectant pour les mains avant de toucher le masque 
    • Tenez le masque par ses attaches – passez-les derrière chaque oreille
    • Étirez votre masque en haut et en bas pour qu’il recouvre bien le nez et le menton
    • Façonnez ou pincez le bord rigide de sorte que le masque se referme le plus possible sur le nez
    • Après utilisation, le masque usagé est jeté avec les ordures ménagères normales 
    Nettoyez-vous les mains avec de l’eau et du savon ou un désinfectant pour les mains

Le port du masque est-il utile ?

Avant l’arrivée du nouveau coronavirus au Danemark, la plupart d’entre nous connaissions principalement les masques médicaux jetables utilisés dans les hôpitaux, où, par exemple, les chirurgiens, les anesthésiologistes et les infirmières portent des masques lors d’une opération, afin de ne pas risquer de transférer des micro-organismes au patient.

Dorénavant, la situation est tout à fait différente. Dans de nombreuses situations quotidiennes, le port du masque est obligatoire.

C’est dans ce contexte que certains médias ont demandé une documentation sur l’effet exact de l’utilisation d’un masque. A cet égard, Sundhedsstyrelsen (correspondant au Haut conseil de la santé publique) a publié le rapport «Utilisation des masques dans les espaces publics – Documentation et recommandations des professionnels de la santé».

Le rapport mentionne, entre autres, un article de la célèbre revue médicale The Lancet. Les auteurs de l’article se sont spécifiquement penchés sur l’utilisation des masques jetables par rapport au risque d’infection par la COVID-19 ou de maladies virales de type similaire (SRAS/MERS). Les auteurs concluent sur la base de 29 études que «l’utilisation d’un masque ou d’une protection respiratoire était associée à un risque significativement réduit d’être infecté». 

L’OMS, l’organisation mondiale de la santé, et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), en accord avec Sundhedsstyrelsen (correspondant au Haut conseil de la santé publique), recommandent l’utilisation de masques pour se prémunir contre les infections dans les situations où il n’est pas possible de respecter les règles de distanciation, et pour l’ECDC dans les situations où l’infection communautaire est répandue ou en augmentation.

 

Il existe des différences entre les masques.

En plus des masques médicaux et chirurgicaux fabriqués selon des normes industrielles avec les tests, l’étiquetage et l’approbation des autorités correspondants, on trouve également des masques en tissu.

Ils sont généralement fabriqués à partir de textile, de papier ou de cellulose.

L’OMS, Organisation mondiale de la santé, recommande de ne pas utiliser de masque en tissu dans les situations où celui-ci doit protéger l’utilisateur de la contagion provenant des autres.

Les masques en tissu ne répondent généralement pas aux normes industrielles qui s’appliquent aux masques jetables médicaux et chirurgicaux. Pour la même raison, les masques en tissu ne peuvent pas être vendus ou commercialisés au Danemark comme équipement protecteur individuel ou masques médicaux.

Sur son site Internet, Sundhedsstyrelsen (correspondant au Haut conseil de la santé publique) écrit que des travaux sont actuellement en cours pour découvrir la possibilité d’un marquage de qualité des masques en tissu afin de guider les citoyens.

Dans le même ordre d’idées, il est indiqué que  «les personnes à risque accru d’une évolution grave de la COVID-19, les proches qui utilisent des masques pour protéger une personne à risque accru et les personnes infectées par le nouveau coronavirus ou suspectées de l’être, devraient cependant, sur la base d’un principe de précaution, ne pas utiliser de masques en tissu qui ne possèdent aucune documentation démontrant la qualité et le degré de filtration ».

Erreurs que nous commettons généralement lors de l’utilisation de masques

Selon les autorités sanitaires, l’utilisation des masques est un bon complément pour lutter contre la propagation de l’infection. Les avantages quant à l’utilisation d’un masque sont nombreux, mais cela exige que nous nous conformions aux autres exigences et recommandations des autorités sanitaires – en particulier une bonne hygiène des mains et le respect des distances.

Cependant, le masque peut également nous amener à commettre des erreurs qui réduisent l’efficacité de celui-ci ou qui ne limitent pas la propagation de la maladie. Le plus souvent, il s’agira :

  • D’une mauvaise manipulation du masque qui augmente ainsi le risque d’infection en cas de contact. Souvent, si nous touchons le masque avec nos mains ou oublions de nous laver ou de désinfecter nos mains avant de mettre le masque
  • D’une mauvaise utilisation du masque, ce qui augmente le risque d’une mauvaise filtration et d’un manque d’efficacité. Souvent, si nous ne changeons pas assez souvent de masques jetables ou si le masque est humide ou contaminé par le virus 
  • D’un moindre respect des autres mesures pour empêcher la propagation de l’infection. Souvent, si le port d’un masque nous fait ressentir un faux sentiment de sécurité qui nous rend moins prudents sur des mesures telles qu’une bonne hygiène des mains et le respect des distances avec les autres